Nikkor Z 58 mm f 0.95 S Noct, l’optique prodigieuse 

 

Nikon enrichit sa gamme Z d’un objectif d’exception aux performances lumineuses formidables. Un must pour ses derniers hybrides plein format. L’élite a un prix : 8999 euros… Mais, quelles prouesses ! Tant En photo qu’en vidéo.   

 

Ce n’est pas l’objectif du premier photographe venu que Nikon vient d’ajouter à sa panoplie optique pour monture Z équipant ses hybrides plein format Z6, Z7 ou APS-C façon Z50. C’est une merveille aux caractéristiques e-x-t-r-a-o-r-d-i-n-a-i-r-e-s : une ouverture de diaphragme f/0,95 époustouflante et surtout magique en situation de conditions de très faible éclairage. A pleine ouverture, le diaphragme associé à la focale de 58 mm obtient même une zone de netteté de seulement 4mm ! Soit la plus petite profondeur de champ qui soit. Pour réussir cet exploit, le prodige est un bloc taillé maison de 2 kilos de haute technologie et de formule optique totalement à part dans le paysage photo. Clairement réservé à des photographes plutôt pros techniquement aguerris et à la recherche d’une qualité rare. Le Nikkor Z 58 mm f/0,95 S Noct nécessite en effet de vraies aptitudes de la part de son utilisateur pour en apprivoiser le fonctionnement  singulier et en tirer le meilleur.

 

  

 

Mise au point manuelle 

Pas question d’autofocus ! La mise au point de l’objectif est uniquement manuelle par l’intermédiaire de sa bague paramétrable. Pour y aider l’utilisateur, Nikon a prévu deux aides précieuses. Primo, le Focus Peaking : le viseur électronique affiche la démarcation par un trait de couleur rouge entre les zones de transitions dans l’image. Plus l’affichage est intense, plus l’image est nette. Secundo : le mode loupe par viseur électronique permet d’agrandir l’image en détails pour en estimer la netteté.

 

   

 

Effet « Noct» 

Dans le fût, le diaphragme électromagnétique à impressionnante ouverture de f/0,95 est composé de 11 lamelles et repose sur une formule optique comptant pas moins de 17 éléments répartis en 10 groupes. Parmi eux, 1 lentille frontale traitée au fluor, 4 lentilles en verre ED (Extra low Dispersion glass), 3 lentilles asphériques, des lentilles avec traitements nanocristal et Arneo. Contre images fantômes lumières incidentes parasites.  Le label Noct de ce 58 mm réfère à une ancienne star de l’écurie Nikon, le Noct à monture F. Une référence méritée vu les qualités exceptionnelles de lumière permises par le ce Nikkor Z 58, même dans des conditions de très trèsfaible éclairage. Notamment en paysages nocturnes 

 

 

Dans tous les cas, et avec un usage expert, vous obtiendrez une profondeur remarquable, une netteté exceptionnelle, de loin comme de très près, et des flous d’arrière plan inégalés (grâce à la profondeur de champ ultra-faible) du meilleur effet en portraits.   

 

 

 

Vidéo star 

Si vous vous offrez ce bijou de 9000 euros (uniquement pour ses qualités photographiques exceptionnelles, c’est un très onéreux cadeau, même fourni comme prévu avec sa belle mallette de protection et son pare-soleil. Par contre si vous êtes aussi un vidéaste, vous aurez en main un outil décisif pour réaliser des films avec des plans impressionnants et de quande qualité cinématographique. Le focus breathing réduit sera sur ce terrain votre allié de tournage.  Vu sous l’angle de l’adepte de la vidéol’étonnant objectif Nikkor à ouverture exceptionnelle devient alors une bonne affaire en regard d’autres optiques cinéma bien plus coûteuses que ce 58 mm pro et précis.