Essentielles en photo, les couleurs fonctionnent selon une théorie objective modélisée en un cercle chromatique. Une matrice d’équilibres, symétries, associations, contrastes et effets.  

 

Conseil de pro: dans le cercle des couleurs

 

Le photographe de presse Alexis Haulot a appris la Théorie des couleurs, son Cercle et ses principes aux études. Il nous explique l’utilité de parfois s’y référer. « Sans en faire un carcan » plaide notre expert.

 

cercle-couleur

 

C’est quoi  la Théorie des Couleurs ?

« C’est un système assez complexe de classification des couleurs, entre teinte, saturation et luminosité. Les nuanciers Pantone disponibles dans les magasins de déco ou peinture en sont une bonne illustration. La théorie range les couleurs en primaires, secondaires, tertiaires ; chaudes, froides ; en un cercle chromatique. Ce dernier permet de visualiser rapidement les complémentaires, les opposées, les analogues et la formation des nuances au départ des trois couleurs primaires (dites de synthèse additive) de référence en photo que sont le rouge, le vert et le bleu. La Théorie détermine de manière objective les associations pertinentes de couleurs ainsi que leur impact sur la manière dont nous percevons une image. Sur nos émotions. Le rouge évoquera chaleur, énergie, danger… pouvoir, luxe. Le vert sera symbole d’harmonie et de concentration. »

 

C’est utile pour faire une bonne photo ?

« Les couleurs influencent le message porté par l’image. C’est fondamental en photo publicitaire et de studio. Rien ne peut être laissé au hasard pour obtenir une esthétique mais surtout une adhésion maximale au produit présenté : nombre de banques ou assureurs utilisent le vert ou le bleu dans leurs logos et pubs car ces couleurs inspirent tranquillité, la stabilité, confiance. Plus largement, chaque photographe peut référer à ces codes couleurs pour s’assurer que son image diffuse l’idée qu’il souhaite faire passerLa théorie et le cercle ne sont que des outils, des règles à connaître. Après, libre à chacun de les appliquer, de s’en affranchir ou de les transgresser. »

 

Que conseiller aux photographes pour penser « couleurs » ?

« Un travail toujours intéressant à réaliser est celui de se focaliser davantage sur la couleur pure que sur le sujet. De choisir de photographier des couleurs uniques ou des couleurs associées par le hasard…et un bon angle de cadrage. Cherchez par exemple tous les objets orange autour de vous et faites-en une série rien que sur base de leur couleur, de leurs nuances. Ou cherchez des oppositions de couleurs chaudes et froides ou des associations de couleurs complémentaires à effet graphique fort. Les jeux sur la couleur sont quasi infinis. Quant à savoir si votre choix personnel intuitif est réellement harmonieux, seul votre œil de photographe, puis celui du spectateur en jugeront. Subjectivement». Mais peut-être en harmonie inconsciente avec la très objective Théorie des Couleurs et son Cercle chromatique.

 

www.alexishaulot.be