Avec son 70-200 mm de gamme Sports, Sigma complète son trio de zooms F2.8 à usage Trans marques. Le prix plancher du nouveau télézoom pro est inversement proportionnel à sa haute qualité technologique. 

 

Télézoomer plus loin, mieux et moins cher

 

Sigma disposait déjà dans son écurie EX d’un performant 70-200 mm à ouverture F2.8. Cet APO FG OS HSM faisait le bonheur des fondus de télézoom depuis les années 90… Une cure de jouvence et de modernité technologique s’imposait donc. Très intelligemment, la marque de Kawazaki a cependant profité de ce dépoussiérage et de ce reprofilage pour incorporer son nouveau « fût » magique full frame dans sa team Sports. Aux côtés des 14-24 et 24-70mm déjà existants, le 70-200 parachève un trio cohérent couvrant toute les possibilités zoom de 14 à 200 mm ayant en commun une ouverture idéale maximale de F2.8.

 

 

 

Pointe technologique

Au-delà du nouveau design, tout le soin a été porté sur l’accroissement des potentialités de la nouvelle optique. Le saut qualitatif prend appui sur, entre autres, une stabilisation optique intelligente, un nouvel algorithme anticipateur de mouvements, une motorisation autofocus catégorie ultrarapide HSM. Et sur le fût de l’objectif plusieurs boutons permettent de basculer en une pression sur différents modes de mise au point ou de paramétrer la stabilisation. Autant de précieux atouts pour faire mouche dans la photo sportive professionnelle.

 

 

 

Optique haut de gamme

Irréprochable en réactivité, le nouveau télézoom 70-200 mm de Sigma l’est aussi sur le terrain de l’excellence photographique. Ses dix lentilles exclusives en verre à faible dispersion assurent la correction d’éventuelles aberrations chromatiques, minimisent flare et lumière diffuse et proposent à coup sûr un résultat très haute résolution du centre jusqu’aux angles de la photo. Son effet « bokeh » est doux, naturel et idéal pour les portraits.

 

 

 

Athlétique et prêt à tout

Il va de soi que, fidèle à l’intelligent positionnement polyvalent de Sigma, le nouveau-venu est également disponible en montures Canon et Nikon pour boîtiers Reflex full frame. Il va de soi aussi que notre sportif de haut niveau peut affronter toutes les situations climatiques grâce à sa tropicalisation (étanchéité à l’eau, aux poussières et résistance aux températures extrêmes) et un traitement déperlant au niveau de sa lentille avant. Côté maniement, il jouit d’un collier de pied Arca Swiss très ergonomique et confort facilitant son usage et sa rotation lorsque le boîtier travaille sur pied. Le passage du vertical pour le portrait à l’horizontal pour les paysages se fait en un clin d’œil. Une maniabilité qui n’est pas négligeable car l’athlète qui voit loin fait son poids : 1,8 kilo (contre 1,5 pour ses concurrents comparables). Par contre, côté prix on se sent tout de suite plus léger : 1399 euros, là où ses équivalents de marques Canon et Nikon tapent bien plus haut : 2339 et 2699 euros.