Après le TG-5, le TG-6. Seulement deux ans et de petites différences distinguent ces deux solides compacts. Paré comme son aîné pour l’aventure mouvementée, et surtout subaquatique, mister 6 bénéficie néanmoins de quelques « plus ». 

 

Plongée en forme Olympus

 

On ne change pas, ou peu, un équipement qui gagne. C’est la ligne suivie par Olympus sur sa gamme de compacts réputés pour être rompus à la chasse aux images dans les conditions les plus délicates. Ses TG démontrent étanchéité, résistance à toutes épreuves sur terre (chute de 2 mètres ou écrasement de 100 kilos), comme sous l’eau (jusqu’à -15 mètres et même -40 mètres avec caisson optionnel). Sur ce plan, aucune modification marquante entre le 5 et son successeur, le 6. Pas plus que du côté capteur, toujours un CMOS rétroéclairé de 12 MPix avec possibilité de monter jusqu’à 12800 iso. Le TG-6 jouit aussi comme son prédécesseur d’un zoom optique efficace équivalent en 24x36 à un 25-100 mm (4x) non stabilisé, mais relativement lumineux (f/2-4,9).

 

 

 

Pourquoi alors le photographe aventurier devrait privilégier le nouveau petit costaud ? Simplement car il présente quelques améliorations comme : 

- l’arrivée du processeur TruePic VIII (celui de l’E-M1X) qui, entre autres, accentue la qualité d’image (réduction du bruit, meilleure définition des photos à faible contraste), « avec préservation des détails et des couleurs jusqu'à 1600 ISO », vante le constructeur japonais.

- l’augmentation à 1,04 MPix de la définition de son écran LCD  

- côté vidéo, le TG-6 filme en format 4K UHD à 25 i./s. et des modes "ultrarapides" offrent des cadences entre 120 et 480 i/s, pour obtenir des ralentis de qualité

- les plongeurs adoreront en outre les cinq modes « sous- marins » (Wide, Snapshot, Macro, Microscope et HDR) entièrement dédiés à la prise de vue dans le monde du silence.

 - et sur terre, le TG-6 jouera de ses modes macro plutôt élaborés qui permettent des prises de vue à 1 cm de l'objectif pour un grossissement de 7x en équivalent 24x36.

 

 

 

Bref,

le TG-6 s’avère un chouette compagnon d’aventures, endurant, résistant, compact, légèrement upgradé, encore mieux taillé pour ramener toutes ces images de milieux, situations et environnements uniques. Effet nouveau modèle oblige, il est légèrement plus cher – 499 euros -  que son prédécesseur et se présente en deux design : rouge ou noir.