Nikon a dévoilé la nouvelle optique pour ses hybrides plein format en monture Z : le 85 mm f/1.8. S. Une vraie pointure ! L’as du portrait en a dans le fût. 

 

L’hybride a son roi du portrait 

 

Et une focale fixe de plus, une ! Mais par n’importe laquelle. A côté de ses 30 mm et 50 mm avec ouverture f/1.8 S, de ses télézooms 24-70 mm f/2,8 S et f/4 S et sans oublier l’ultra grand-angle 14-30 mm f/4 S, Nikon étoffe les optiques de sa gamme Z pour hybrides plein format (Z6, Z7, …) d’un fameux 85 mm à grande ouverture lumineuse de 1.8. Deux mensurations qui résonnent comme une belle promesse photographique surtout dans l’exercice du portrait. Le caillou commercialisé à 899 euros ne devrait pas décevoir car Nikon l’a muni de toute la technologie nécessaire à assurer un bokeh des plus doux, couplé à une profondeur de champ extra.

 

 

 

Le nouvel objectif dédié à la monture Z bénéficie d’une nouvelle formule optique. Elle se compose de 12 lentilles réparties en 8 groupes, du renfort de 2 verres ED à dispersion ultra faible permettant de neutraliser quasi toutes aberrations chromatiques tandis qu’un traitement anti-reflets vient pallier flare et images fantômes. Quant à l’ouverture à 1.8, elle livre un meilleur piqué de bord à bord quelle que soit la mise au point, qui peut se faire à partir d’une distance minimale de 80 cm. L’autofocus est en plus, silencieux et le réglage de la large bague de mise au point peut aussi modifier directement la compensation d’exposition et la gestion de l’ouverture.

 

 

 

Autre gros point positif : l’objectif est pleinement opérationnel en mode détection et suivi automatique du sujet, fonctionnalité disponible sur les Z6 et Z7 depuis plusieurs mois. Ce 85 mm excelle aussi en vidéo, même de nuit.

 

 

 

Cela reste néanmoins en portrait photographique que l’objectif de 10 cm et 470 grammes sortira ses meilleurs effets : une clarté saisissante, une netteté magnifique, un jeu avant-plan/arrière-plan subtil et doux. Tout en contournant tous les pièges de la faible luminosité.