La photographie de rue est l’un des genres de photographie les plus enrichissants mais aussi le plus difficile. Prendre sur le vif des personnes dans leur environnement de tous les jours n’est pas chose facile. Suivez le guide !

 

Comprendre la photographie de rue (streetphotography)

 

La photographie de rue nécessite un peu de solitude, un travail ardu et parfois même du courage pour approcher et photographier des inconnus. Dans cet article, nous examinerons de près ce qu'est la photographie de rue, en quoi elle diffère des autres genres de la photographie et nous vous donnerons quelques conseils utiles pour vous aider à démarrer. Si vous souhaitez vous perfectionner, n’hésitez pas à suivre l’une de nos formations pour parfaire vos connaissances.

 

Copyright - Philippe Schmitz

 

Introduction

Au cours de mes voyages, j'ai photographié des animaux, des paysages et je me suis également essayé à la photographie sportive. La photographie de rue est le genre le plus stimulant et le plus séduisant. Pourquoi ? Parce que la photographie de rue exige de la patience, de la persévérance mais aussi une bonne dose de chance, comme dans le cas de la photographie animalière. Vous devez avoir des réponses rapides et une réaction intuitive comme vous le feriez pour le sport. Tout comme la photographie de voyage, vous devez maîtriser la narration mais vous devez aussi être capable de composer de manière réfléchie et créative un plan convaincant qui attire votre spectateur, comme dans la photographie de paysage.

 

La photographie de rue, qu’est-ce que c’est ?

Wikipédia définit la photographie de rue comme « La photographie de rue (« Street Photography » en anglais) est une pratique de la photographie en extérieur, dont le sujet principal est une présence humaine, directe ou indirecte, dans des situations spontanées et dans des lieux publics comme la rue, les parcs, les plages ou les manifestations. ». Contrairement à son nom, la photographie de rue ne doit pas nécessairement être réalisée dans la rue. Vous pouvez faire de la photographie de rue n'importe où. Par exemple, à la plage, dans des musées, des cafés ou même dans un centre commercial. Un de mes endroits préférés pour photographier est les transports en commun. Vous pouvez toujours trouver de bons sujets dans les bus et les trains. Et ne jetez pas les zones rurales. Le fait que vous ne viviez pas dans une grande ville ne devrait pas vous empêcher de commencer votre aventure de photographie de rue.

 

Les prises de vue en rue nécessitent-elles des personnes ?

La question de savoir si les prises de vue dans la rue nécessitent des personnes est un sujet de débat. Certains photographes estiment que toutes les photographies de rue doivent contenir des personnes. Mon approche est différente. Bien que je pense que les photographies de rue n’ont pas besoin de personnes, elles ont besoin de la suggestion que quelqu'un était là. Par exemple, les ombres peuvent être utilisées pour capturer des clichés intéressants, même si vous ne pouvez pas voir les individus, les projeter. J'aime aussi photographier les objets laissés par les gens. Ces images laissent le spectateur se demander quel est le récit derrière les objets mis au rebut.

 

 Copyright - Vincent Parmentier - Paris, Fujifilm XT2, ISO200, 18mm, F3.2, 1/30s

 

Matériel, petit pour passer inaperçu

En termes de photographie de rue, moins c'est un atout. Vous voulez devenir invisible lorsque vous êtes dans la rue. L'utilisation d'un petit appareil rend cela beaucoup plus facile à faire. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas faire de la photographie de rue avec un reflex numérique. Cependant, cela pourrait vous faire remarquer plus souvent.

J'aime utiliser deux objectifs principalement. Mes deux focales préférées sont 23 mm et 50 mm sur mes appareils photo. Ces objectifs à focale fixe ont tendance à être plus petits que les zooms. Mais plus important encore, lorsque vous utilisez systématiquement la même distance focale, vous prenez conscience de l’aspect de votre cadre, même avant de placer votre appareil photo à portée de main. Vous apprenez où vous placer pour cadrer votre sujet. Une action dans la rue peut arriver rapidement. En éliminant la variable de zoom de l'équation, vous serez mieux préparé à capturer des moments fugaces.

Quand je pars pour une journée de photographie de rue, j’emporte avec moi un petit sac à bandoulière ou une veste à grandes poches. Je prends juste des batteries supplémentaires, des cartes de visite et mon GSM. J’utilise un Fujifilm X-T2 et mon Fujinon XF 23mm f/1.4 R et je les porte avec une sangle légère ou une dragonne. Je n’emporte jamais d’objectifs supplémentaires avec moi. Cela complique le processus de prise de décision. Je me rapproche de mes sujets et ne pense pas à ce qu’il se serait passé si j’avais pris un objectif différent.

Pour mes déplacements dans des endroits plus sombres ou à des heures plus avancées, j’utilise l’incroyable XF 56mm F/1.2 R APD, très lumineux. Bien sûr les appareils évoluent très vite et je suppose que si je devais acheter un nouvel appareil, j’opterais pour le nouveau Fujifilm X-T3 mais je passerais sans doute par la case essai de la concurrence avant de valider mon choix. Depuis que Canon et Nikon se sont mis à l’hybride, j’essayerais certainement le Canon EOS R et Canon EOS RP et les Nikon Z6 et Z7. J’ai des amis qui ne jurent que par le Sony 7, alors pourquoi pas ?

 

Respect du code de conduite, essentiel !

Prendre des photos dans des espaces publics est autorisé dans la plupart des pays. Cependant, il est important de prendre conscience que même si vous photographez dans un espace public, vous devez respecter les règles en matière de vie privée. Par exemple, photographier dans la fenêtre de la chambre d’une personne depuis la rue est contraire à l’éthique et probablement illégal ! Si vous avez un doute, faites un peu de recherche pour vous familiariser avec les lois locales sur la protection de la vie privée.

 

dims-barber-shop

Copyright - Olivier van Geloven - Waterloo - Fujifilm X-T2 - Fujinon 23mm - F/12.2 - 1/60s - ISO 200 

 

Respectez et souriez

Le respect est le maître mot de la photographie de rue. Si quelqu'un ne veut pas que sa photo soit prise, présentez des excuses et trouvez un autre sujet. Les rues sont pleines de gens intéressants, et un autre sujet ne manquera pas de se présenter.

Un sourire fait des merveilles. Si quelqu'un vous remarque après la prise de la photo, souriez et hochez la tête en guise de remerciement. Très probablement, votre sujet sourira en retour et vous poursuivrez votre chemin. J’ai bien sûr parfois été invité à supprimer une image. Aucune photo ne vaut une dispute en pleine rue.

 

Si vous photographez des enfants

Les règles lorsque vous photographiez des enfants est plus délicate. En règle générale, si je vois les tuteurs, je demande toujours la permission avant de prendre une photo. Si je ne les vois pas, je photographie avec précaution, dissimulant souvent les visages des enfants dans ma composition.

Bien souvent les parents sont à la recherche de beaux clichés originaux de leur progéniture et le simple fait de leur faire parvenir par email ou une copie de la photo prise suffit à obtenir toutes les autorisations.

 

 Copyright - Philippe Schmitz

 

Qu’en est-il des moins fortunés ?

Ce sont souvent des photos extrêmement touchantes car le drame humain vous atteint directement comme un coup de poing dans le ventre. Je choisis mes sujets avec précautions mais certains amis ne prennent pas ce genre de photos car avant de déclencher ils se demandent : si j'étais à leur place, est-ce que je voudrais être photographié ? Si la réponse est non, l'image est hors limites. A vous de voir mais respectez leur intimité.

 

Préparez la scène

J'utilise cette technique lorsque je trouve un décor intéressant et une bonne lumière. Je prends le temps de regarder les gens qui vont et viennent et j’observe comment la lumière les frappe, ou comment un certain élément de fond interagit avec eux. Une fois que j’ai compris la scène et que je sais ce que je veux saisir, je cadre mon image. Je fais la pré-mise au point là où je veux que mon sujet soit, puis j'attends que la bonne personne entre dans ma scène. La patience est la clé ici. Je ne clique pas sur le déclencheur quand tout le monde passe à côté. J'attends la bonne personne. Elle porte peut-être un chapeau fabuleux ou son manteau vole derrière lui. Résistez à l'envie de tirer sur tout ce qui bouge. Soyez délibéré dans ce que vous capturez.

 

dims-barber-shop

 Copyright - Olivier van Geloven - Waterloo - Fujifilm X-T2 - Fujinon 23mm - F/1.4 - 1/60 s - ISO 200

 

Une silhouette intéressante

Capturer des silhouettes en photographie de rue est un excellent moyen de photographier anonymement des sujets. Recherchez un fort rétro-éclairage ou une fenêtre lumineuse qui servira d’arrière-plan et attendez que le sujet passe devant. Utilisez votre compensation d’exposition pour sous-exposer votre image. Cette technique mettra votre sujet dans l'ombre tout en exposant correctement votre arrière-plan. Veillez à ne pas superposer trop d’éléments dans votre cadrage afin de bien isoler vos sujets. Et encore une fois, soyez patient. Attendez que des sujets intéressants entrent dans votre cadre. Les silhouettes peuvent être très amusantes, alors expérimentez cette technique.

 

 Copyright - Philippe Schmitz

 

Une scène lumineuse et contrastée

La plupart des photographes ont tendance à raccrocher lorsque la lumière est trop forte. Cependant, le moment est idéal pour jouer avec la lumière et les ombres dans la photographie de rue. Cherchez les faisceaux de lumière et observez comment ils jouent avec les sujets qui entrent et sortent de ceux-ci. Cherchez des nuances de couleur sortant de l'obscurité. Lorsque vous photographiez dans ces conditions, faites très attention à votre exposition. Utilisez votre compensation d’exposition afin de vous assurer que votre sujet est correctement exposé au moment où il entre dans la lumière.

 

Attendez l’instant magique

Henri Cartier-Bresson, le père de la photographie de rue, a déclaré dans une interview au Washington Post : « Il y a une fraction de seconde de créativité lorsque vous prenez une photo. Votre œil doit voir une composition ou une expression que la vie elle-même vous offre et vous devez savoir avec intuition quand cliquer sur l'appareil photo. C'est le moment où le photographe est créatif. Oups ! Le moment ! Une fois que vous le manquez, il est parti pour toujours. ». Capturer le moment décisif nécessite un peu de chance, un temps de réaction rapide et une bonne connaissance de votre appareil photo.

En règle générale, je règle mon appareil photo sur la priorité d'ouverture. De plus, j'utilise Auto ISO pour m'assurer que mes vitesses d'obturation sont suffisamment rapides. De cette façon, je sais que si quelque chose se produit soudainement, mon appareil photo sera prêt. Capturer un geste subtil, comme un regard ou un mouvement de la main, peut faire la différence entre une bonne photo de rue et une excellente photo.

 

En guise de conclusion

Lorsque vous vous aventurez dans la photographie de rue, ne vous attardez pas trop sur la définition. Enregistrez plutôt la vie dans la rue selon votre point de vue. Expérimentez avec différentes focales, jusqu'à ce que vous en trouviez une qui résonne avec vous. Jouez avec la lumière et la manière dont elle éclaire vos sujets. Mais surtout, amusez-vous.

Si vous souhaitez perfectionner vos compétences photographiques et relever le défi de capturer des émotions, des gestes et des moments qui racontent une histoire, essayez ce genre de photographie. Si vous le faites, vous constaterez que capturer la vie dans les rues de manière à rendre le quotidien extraordinaire est extrêmement enrichissant. De plus, vous constaterez que vos compétences en photographie s’améliorent ! Par conséquent, les choses que vous apprenez en photographiant en rue peuvent être appliquées aux autres genres de photographie que vous aimez photographier.

Si vous souhaitez vous améliorer, n’hésiter pas à parfaire vos connaissances avec l’aide de nos experts en suivant l’une de nos formations en « streetphotography ».