Poids et prix plume, le nouvel hybride de Canon marque une belle avancée technologique de sa gamme M, plus à la portée du grand public.

 

Canon EOS M 50, nouveau talent hybride

 

En main, le boîtier ne pèse que 397 grammes et sur le portefeuille, 579 euros. Avec son nouveau M50, Canon veut nous faire voyager léger. Du M5, plus cher (autour des 1000 euros) et plus orienté vers des utilisateurs experts, auquel il succède, le M50 conserve la belle base technique tout en la musclant par des nouvelles avancées technologiques. Tout bénéfice pour les novices et grand public qu’il cible. Il existe en blanc et en noir.

 canon-eos-m50-blanc

 

 

Ergonomie tactile

Compact et fin, le M50 au design moderne a tout pour séduire son utilisateur grâce à son agréable prise en main, son ergonomie simple, intuitive, ses menus clairs, son viseur électronique OLED à haute résolution et son écran tactile LCD de 7,5 cm orientable à 180°. Sur celui-ci, par exemple, vous pouvez déplacer rapidement les collimateurs autofocus pour sélectionner et mettre au point illico une zone de l’écran. 

canon-eos-m50-blanc-arriere

 

Sa majesté, le processeur

Sous le capot, la grande avancée c’est le processeur Digic 8, déjà opérationnel en Reflex. Le M50 est le premier hybride de Canon à en être doté. On pourrait même dire dopé ! Le plus récent, rapide et puissant microprocesseur de Canon booste une large gamme de fonctions : un autofocus très rapide et silencieux ; une optimisation garantie des performances des 80 objectifs adaptables sur le boîtier M50 ; les prouesses d’un capteur de 24 millions de pixels et d’une sensibilité de 100 à 25.600 ISO, digne d’un Reflex. Hautes lumières et profondeur de champ en profitent grandement. Autre nouveauté, le nouvel hybride embarque la vidéo 4K en résolution HD pour des séquences fluides aux couleurs des plus réalistes. Un début encourageant.

 canon-eos-m50-noir

 

Transfert et « RAW » light

Bluetooth et Wifi sont au rendez-vous pour partager au plus vite et au mieux vos photos vers ordi, smartphone et/ou tablette en JPEG. Les fichiers RAW restant au chaud sur votre carte-mémoire. Mais pour augmenter le nombre de photos en format « brut » sur celle-ci, le M50 propose une option C-RAW permettant des fichiers RAW qualité pleine définition (CR3-14 bits) mais 40% moins lourd qu’un RAW classique. Ce qui veut dire plus de photos car plus de place sur la carte. 

 canon-eos-m50-blanc

 

Mais encore

A ce déjà très encourageant pédigrée du M50 qui ne demande qu’à devenir le plus populaire des hybride Canon, s’ajoutent encore d’autres atouts plus spécifiques : une batterie de bonne tenue (il en faudra plutôt deux pour les « serial shooter ») ; un bon viseur électronique ; des filtres créatifs ; même non « tropicalisé », le M50 résiste à des conditions de froid relatif (0°) et de pluie fine.

 

canon-eos-m50-blanc

 

 

Retrouvez toute la gamme Canon EOS M50 sur notre boutique en ligne.