Le nouveau Canon EOS 850D, un reflex compétent et complet

 

Ménage de printemps chez Canon : le constructeur historique poursuit la rationalisation de son offre. Dans la foulée du EOS 250D et du EOS 90D, place au EOS 850D. Un boîtier de milieu de gamme, plutôt compétent et complet, destiné à public amateur averti. Sans révolutionner le genre, il trouvera certainement ses adeptes…

 

Dans la famille des reflex Canon dotés d'un capteur APS-C, voici le EOS 850 D. Une famille au régime, puisque le dernier né remplace deux boîtiers (77 D et 800 D), comme l’EOS 90D l'avait fait à l'autonome (80 Det 7 D). Une façon pour le constructeur japonais de structurer son offre de reflex numériques (débutants, amateurs et pros) et faire plus de place pour ses hybrides... Cela n'empêchera pas l'EOS 850D de trouver son public, grâce à des performances plus que correctes, une qualité constante, des fonctionnalités attendues, mais maîtrisées, et surtout… un prix concurrentiel. Sans oublier la compatibilité avec toute la gamme de focales EF ou EF-S. Bref, une valeur sûre ! 

 

Du "classique" fiable

En tête? Un processeur de la lignée DIGIC: la version 8 déjà présente sur les derniers hybrides Canon.Constitué de hardware et de software, ce composant est essentiel dans le processus de création de l'image, puisqu'il est entre autres responsable du rendu des couleurs, la luminance, la netteté ou encore l'équilibre du contraste. Avec le DIGIC 8, Canon avance sur un terrain connu, mais parfaitement maîtrisé. La qualité est au rendez-vous, tout comme la réactivité du processeur. Classique tout aussi éprouvé du côté du capteur APS-C CMOS de 24,1 millions de pixels. Pas de surprise… donc pas de mauvaises surprises non plus !

 canon-eos-850D

Même topo pour l'autofocus

Au programme, quelques légères évolutions, issues du récent EOS 90 D, entre autres, un nouveau module de mesure de 220 000 points. En visée optique, le module AF à détection de phase est doté de 45 collimateurs en croix et inclut la fonction priorité des visages iTR. En visée électronique, outre la détection de l'œil et le suivi, on retrouve la technologie Dual Pixel AF avec 143 collimateurs. Une innovation de la marque rouge, introduite en 2013 (et en attendant l'arrivée prochaine du Quad Pixel AF?), qui permet aux pixels du capteur d'être mobilisés à la fois pour générer l’image finale et effectuer la mise au point. 

 

Cerise sur le gâteau: la 4K

C'est clairement l'un des atouts, capables de séduire un public plus large. La présence d'un mode vidéo en 4 K(UHD) pourvu de la stabilisation électronique sur cinq axes et d'une prise 3,5 mm pour brancher un micro externe. Pour aller au-delà de 30 images/seconde, il faudra toutefois basculer en Full HD (jusqu'à 60 i/s). Autre point d'intérêt, l'écran LCD tactile, totalement orientable et affichant une diagonale confortable de 7,5 cm. Du côté connectique, rien de révolutionnaire: USB, Wi-Fi et Bluetooth, entre autres pour interagir avec une tablette ou un smartphone.

 canon-eos-850D

Un ensemble cohérent

Pour le design aussi, on reste sur de "bons" acquis: des recettes qui ont fait leurs preuves, avec de légères nouveautés. Par exemple, l'ajout d'une molette dorsale crantée et d'un bouton AF-ON à côté du repose-pouce. Avec ses 515 grammes à nu, ce Canon EOS 850D est compact, léger, compétent, polyvalent… et s'affiche à un prix serré ! Nul doute qu'il deviendra le compagnon idéal de ceux qui souhaitent se frotter à l'univers du reflex ou remplacer un boîtier vieillissant.

canon-eos-850D