Canon EOS 6D

Canon EOS 6D, photo 24x36, vidéo, Wi-Fi et GPS

Le Canon EOS 6D est le modèle d'entrée de gamme et le plus léger plein format (24x36) chez Canon.
Finition et design, interface ergonomique, nouvelles fonctionnalités comme le WiFi et le GPS, qualité des vidéos, des photos et performance, sont les maitres mots de ce nouveau modèle.

 

Canon EOS 6D

Une bonne prise en main

L’appareil est plutôt compact et offre une prise en main agréable lors des premiers contacts. Avec un poids plus léger, le 6D ne sacrifie en rien la prise en main. Ce modèle présente une poignée bien proportionnée qui permet de tenir avec fermeté le reflex muni d’une optique lourde et volumineuse.
Le revêtement caoutchouté lui confère une certaine ergonomie, à la fois adhérant et plaisant au toucher. Retrouvez ainsi la molette de sélection des modes d’exposition qui se bloque via un verrou central, un levier pour la mise sous tension, une position sur le sélecteur de prise de vues pour passer du mode photo au mode vidéo et une touche « Q » ou quick menu pour avoir accès immédiat aux principaux réglages de prise de vue.

Canon EOS 6D

Sa réactivité

Le Canon EOS 6D devrait satisfaire les utilisateurs à la recherche d’un boîtier réactif. Avec un temps de démarrage de 0,13 secondes, un temps de réponse au déclenchement de 0,052 secondes, on est dans une très bonne moyenne pour un reflex numérique. Le nouveau modèle 6D semble ne pas montrer de réelles faiblesses. Ainsi, son autofocus limité à 11 points seulement se montre d’une efficacité remarquable, et ce, avec une couverture peu étroite. Aussi, le système est tout à fait sensible, réellement remarquable en basse lumière. Sur ce point, il surclasse bien des concurrents. Sur la rafale, le 6D est un peu ou pro conforme aux annonces du constructeur avec ses 4,3 ips. Le modèle 6D est un peu léger pour la photographie sportive qui requiert une cadence égale au moins à 5 ips.

 

EOS 6D et la qualité d’image

De façon étonnante, le modèle 6D ne réintègre pas le capteur du 5D Mark III et présente un nouveau modèle muni de moins de pixels. La gestion du bruit électronique est étonnante et le boitier donne d’excellentes images jusqu’à 3200 ISO. Le tout, avec un lissage et une granulation bien contrôlés. Il est plus facile de monter à 6400 ISO, une limite où le lissage devient plus facile à mettre en évidence. Les sensibilités 25600 et 12800 peuvent être exploitées jusqu’au A4. Ainsi, le capteur 20 méga pixels est plus exigeant en termes d’optique. Il faut ainsi investir dans des optiques de qualité afin d’exploiter le potentiel du reflex.