Service client

Panasonic Leica 25-50mm banner

Panasonic Leica DG Vario-Summilux 25-50mm F1.7 ASPH, lumineux à souhait

Le Leica DG Vario-Summilux 25-50mm F1.7 ASPH de Panasonic est un zoom lumineux destiné aux photographes utilisant des boîtiers Micro Four Thirds. Cet objectif pourrait constituer un objectif de portrait attrayant - bien que quelque peu inhabituel - pour les photographes. Mais il est clair qu'il a été conçu avant tout pour la vidéo, où il constitue un excellent compagnon pour l'objectif Panasonic Leica DG Vario-Summilux 10-25mm F1.7.

PanasonicLeicaDGVarioSummilux25-50mmF1-7Asph_1

Caractéristiques | Manipulation | Netteté | BokehFlare, images fantômes et étoiles solaires | Aberration | Nous aimons | Nous aimons mois | Conclusion

Principales caractéristiques :

  • Longueur focale : 25-50 mm (équivalent 35 mm : 50-100 mm)
  • Plage d'ouverture : F1.7 - F16
  • Stabilisation : Non
  • Filetage pour filtre : 77mm
  • Mise au point rapprochée : 0,28 m
  • Grossissement maximum : 0,21x (équivalent 35 mm 0,42x)
  • Lames du diaphragme : 9
  • Pare-soleil : Inclus
  • Poids : 654g
  • Construction optique : 16 éléments en 11 groupes (1 asphérique, 3 ED, 1 UHR)

Avec des longueurs focales équivalentes à 35 mm allant de 50 à 100 mm, le Leica 25-50 mm F1.7 se démarque de longueurs focales plus courantes comme les zooms 24-70 mm plus larges ou 70-200 mm plus téléobjectifs proposés par de nombreux fabricants. Il n'est donc pas surprenant qu'il n'y ait pas vraiment de concurrents directs.

Le plus proche que nous ayons pu trouver pour la monture Micro Four Thirds est l'Olympus M.Zuiko Digital ED 12-40mm F2.8 Pro, qui est effectivement un 24-80mm, mais qui propose un champ de vision beaucoup plus large. Bien qu'il porte l'appellation Pro d'Olympus, il est proposé à près de la moitié du prix du 25-50mm F1.7, plus spécialisé, bien qu'il présente des niveaux similaires d'étanchéité et le même type d'autofocus.

PanasonicLeicaDGVarioSummilux25-50mmF1-7Asph_2

Le Leica DG Vario-Summilux 25-50mm F1.7 ASPH est clairement destinée à être utilisée aux côtés de l'objectif Panasonic Leica DG Vario-Summilux 10-25mm F1.7 ASPH.

Le signe le plus évident de cette intention peut être déduit du fait que les deux objectifs, malgré leurs différentes longueurs focales, partagent essentiellement le même design, jusqu'à la taille et l'emplacement de leurs bagues de contrôle. Cela permet non seulement de faire appel à la mémoire musculaire lors du passage d'un objectif à l'autre, mais aussi, pour les vidéastes en particulier, de mieux les utiliser avec le même système de suivi de mise au point si vous passez d'un objectif à l'autre.

PanasonicLeicaDGVarioSummilux25-50mmF1-7Asph_4

Les deux objectifs sont également très proches en termes de poids et d'équilibre, ce qui devrait permettre aux cadres d'accepter l'un ou l'autre objectif sans avoir à procéder à des ajustements pour compenser en fonction de l'optique utilisée. Avec leur longueur focale commune de 25 mm, les deux objectifs offrent également des couleurs et des contrastes presque identiques, ce qui facilitera l'harmonisation de vos prises de vue.

Partageant la même conception globale, les deux objectifs acceptent également les mêmes filtres de 77 mm. Ils sont également tous deux étanches et partagent des ouvertures à neuf lames. La plus grande différence réside dans l'utilisation d'un système de mise au point automatique à moteur linéaire pour le 25-50 mm plutôt que d'un système à moteur pas à pas pour le 10-25 mm, ce qui confère de meilleures performances de mise au point automatique à l'objectif le plus téléobjectif de la paire, là où elles sont le plus susceptibles d'être nécessaires.

Manipulation

Le Panasonic Leica Vario-Summilux 25-50mm F1.7 est un objectif assez massif, avec un diamètre de 87,6mm et une longueur de 127,6mm, mais il faut s'y attendre étant donné son ouverture maximale lumineuse. Sa construction est à la hauteur de son prix, avec une conception solide entièrement métallique, y compris des anneaux de contrôle en métal.

Malgré sa taille, sa construction solide et le nombre d'éléments en verre qu'il contient, il est assez léger pour un objectif de ce type, puisqu'il pèse environ 654 g. Nous avons trouvé qu'il s'équilibrait bien sur les appareils photo dotés d'une poignée de taille raisonnable, comme les Panasonic DMC-GH5 et Panasonic DMC-GH5 II avec lesquels nous avons réalisé une série de tests.

PanasonicLeicaDGVarioSummilux25-50mmF1-7Asph_3

Ses trois bagues permettent de contrôler le zoom, la mise au point manuelle et l'ouverture. La bague de mise au point manuelle comprend un mécanisme d'embrayage qui vous permet de changer rapidement de mode de mise au point en faisant simplement glisser la bague d'avant en arrière. Au total, trois bagues joliment moletées entourent le corps de l'objectif et constituent les seules commandes physiques. Elles sont toutes les trois très douces et offrent juste assez de résistance pour permettre une utilisation facile, que ce soit du bout des doigts ou avec des accessoires motorisés.

La bague des ouvertures, quant à elle, est conçue de manière quasi-sans palier, ce qui est idéal pour la cinématographie et permet des changements d'ouverture progressifs et en douceur pendant la capture vidéo. Il n’est pas tout à fait sans palier, car il s'agit toujours d'un système à commande électrique, mais le système d'ouverture à micro pas de Panasonic est suffisamment précis pour rendre les paliers individuels pratiquement invisibles. Lorsque l'on tire la bague vers l'arrière, une échelle indiquant la distance focale apparaît. Le comportement de la bague change simultanément, passant d'une commande par défaut sensible à la vitesse à une commande linéaire, ce qui permet des réglages de mise au point précis.

Malheureusement, il n'est pas possible d'activer les crans d'arrêt pour la bague des ouvertures, mais il existe une solution simple si vous avez besoin d'un contrôle plus précis de l'ouverture. Il vous suffit de placer la bague en position Auto, indiquée par la lettre A rouge, et d'utiliser les commandes du boîtier de l'appareil photo pour régler la valeur d'ouverture à la place. La bague a une résistance suffisante pour minimiser le risque de modifier sensiblement la valeur d'ouverture par erreur.

Il n'y a pas de stabilisation d'image optique, mais vous pouvez bien sûr compter sur la stabilisation d'image intégrée de votre appareil photo, si elle est disponible. C'est tout de même regrettable, car cela signifie que vous ne pourrez pas profiter de la puissance de correction offerte par les systèmes Dual I.S. qui utilisent des stabilisateurs intégrés au boîtier en tandem avec les stabilisateurs de l'objectif disponibles sur certains boîtiers. Cet objectif est également entièrement étanche, non seulement grâce à un joint d'étanchéité au niveau de l'interface entre l'objectif et le boîtier, mais aussi au niveau des contrôles individuels et des grâce aux joints présentsentre les composants de l'objectif. Panasonic décrit le 25-50mm F1.7 comme étant à l'épreuve des éclaboussures et de la poussière, et affirme qu'il résiste également au gel jusqu'à -10ºC.

À l'avant, vous trouverez des filets de 77 mm permettant de fixer les filtres de votre choix, et un pare-soleil verrouillable qui est fourni avec l'objectif.

Bien que la mise au point manuelle ait été clairement une priorité pour le Leica 25-50mm F1.7, Panasonic n'a pas négligé l'autofocus. Un moteur autofocus linéaire assure une mise au point à la fois très rapide et silencieuce, tirant le meilleur parti des systèmes AF les plus rapides, capables d'échantillonner les informations de distance de mise au point 240 fois par seconde (lors de la prise de vue d'images fixes).

Le résultat est un objectif qui peut passer de sa distance de mise au point minimale à sa distance de mise au point maximale en moins d'une demi-seconde - ce qui vous permet d'être sûr de suivre l'action pour des sujets typiques comme la photographie de rue, même en tenant compte de la faible profondeur de champ de l'objectif.

La mise au point manuelle est également fluide, silencieuse et précise. Comme pour la plupart des objectifs pour hybride, il ne fonctionne pas mécaniquement, mais même s'il s'agit d'un système à commande électronique, il fonctionne exactement comme s'il était couplé mécaniquement lorsque la bague de mise au point est en position manuelle, offrant ainsi une bonne duplication.

Et si vous préférez des changements plus rapides de la distance de mise au point manuelle, il suffit de débrayer la mise au point du mode automatique et de sélectionner la mise au point manuelle sur l'appareil photo pour obtenir un contrôle sensible à la vitesse.

Il ne s'agit en aucun cas d'un objectif macro, mais le 25-50mm F1.7 offre une bonne capacité de gros plan. La distance minimale de mise au point ne varie que légèrement, de 28 cm en grand angle à 31 cm en standard. Cette dernière se traduit par un grossissement maximal d'environ 0,21x, ce qui équivaut à un grossissement de 0,42x sur un appareil photo plein format.

Nous avons déjà parlé de la conception physique du 25-50 mm, du contrôle de l'ouverture en continu et de l'embrayage de mise au point, qui sont des atouts pour les vidéastes, mais les bonnes nouvelles ne s'arrêtent pas là. Il est également extrêmement bien contrôlé en ce qui concerne la respiration de la mise au point, ce qui signifie que vous pouvez refaire la mise au point sans modifier sensiblement votre cadrage, que vous filmiez au grand angle ou en standard de la plage du zoom.

En réalité, les seuls inconvénients pour l'utilisation vidéo sont l'absence de stabilisation intégrée à l'objectif et le fait qu'il ne s'agit pas d'un objectif par focal. Cela signifie que si vous ajustez la longueur focale, la distance focale sera également modifiée. Par conséquent, un zoom avant ou arrière nécessitera un ajustement de la mise au point.

À ce prix et compte tenu de sa taille, on s'attend à ce que la qualité d'image soit bonne à excellente, et le Leica 25-50 mm de Panasonic est à la hauteur. Le bokeh n'est pas parfait lorsque des reflets spéculaires sont présents, mais il est néanmoins agréable dans l'ensemble, et précis même à grande ouverture.

PanasonicLeicaDGVarioSummilux25-50mmF1-7Asph_5

Netteté

Le 25-50 mm F1.7 est excellent du point de vue de la netteté centrale. Même à grande ouverture, le centre des images est très, très nets sur toute la plage de zoom, et le fait de baisser un peu la focale ne permet pas d'améliorer cette netteté. Nous avons toutefois constaté une légère amélioration dans les coins en descendant à F2.8, en particulier vers l'extrémité la plus longue de la plage de zoom.

Bokeh

Cet objectif donne également de bons résultats dans le domaine du bokeh, offrant de bonnes possibilités d'isoler le sujet lors de la prise de vue à grande ouverture, en particulier à des distances focales plus rapprochées. Le seul véritable inconvénient concerne les reflets spéculaires, qui peuvent être un peu chargés en raison d'un effet d'anneau d'oignon perceptible. 

PanasonicLeicaDGVarioSummilux25-50mmF1-7Asph_7 DC-GH5M2 + LEICA DG 25-50 mm | 92 mm (équivalent appareil 35 mm) | 1/2000 sec | F 1.7 | ISO 400

Flare, images fantômes et étoiles solaires

Panasonic inclut un pare-soleil tubulaire assez profond qui se fixe à l'avant de l'objectif à l'aide d'un bouton qui empêche les déconnexions accidentelles.

L'objectif fait preuve d'une résistance impressionnante à l'éblouissement et aux images fantômes lors de la prise de vue avec des sources de lumière vive, bien que vous puissiez faire apparaître des images fantômes si vous y mettez du vôtre. Les étoiles solaires sont de la variété à 18 points, grâce aux neuf lames d'ouverture utilisées par l'objectif, et elles sont de bonne qualité, si ce n'est la meilleure que nous ayons vue. Les pointes peuvent être un peu inégales en longueur et ont tendance à se diffuser assez rapidement.

PanasonicLeicaDGVarioSummilux25-50mmF1-7Asph_6

Aberration chromatique longitudinale / latérale (franges)

Bien que nous ayons constaté un peu d'aberration chromatique longitudinale, qui provoque des franges de couleur au premier plan et à l'arrière-plan (difficile à corriger en post production), elles sont plutôt moyennes et gérables.

Quant à l'aberration chromatique latérale, nous ne l'avons pas trouvée problématique.

Ce que nous aimons

  • Construction solide et de haute qualité
  • Étanchéité totale aux intempéries
  • Ouverture maximale F1.7 très lumineuse
  • Très net même à grande ouverture
  • Contrôle progressif de l'ouverture
  • Mise au point automatique rapide et silencieuse
  • Embrayage de mise au point pratique et contrôle précis de la mise au point manuelle
  • Un excellent complément à l'objectif Leica 10-25mm F1.7

Ce que nous aimons moins

  • Assez cher
  • Design assez massif
  • Pas de stabilisation intégrée à l'objectif
  • Pas d'encliquetage à la demande pour le contrôle de l'ouverture depuis l'objectif lui-même.
  • Le bokeh présente des anneaux d'oignon dans les reflets spéculaires.

Conclusion

Avec le Leica DG Vario-Summilux 25-50mm F1.7 ASPH, Panasonic s'est clairement concentré sur une lacune non comblée sur le marché des objectifs Micro Four Thirds. Ce n'est pas une mauvaise chose, mais cela signifie que ce n'est pas un objectif pour tout le monde, comme sa plage focale plutôt inhabituelle pourrait le suggérer.